La Cérémonie de Matt Mathews

Une rencontre à la Fête de la Musique…

En juin dernier, alors que le temps était estival et que les terrasses de Lausanne n’étaient que football, j’ai fait ma rebelle en allant à la Fête de la Musique. C’est à l’Ecole de Jazz et de Musique Actuelle que j’ai découvert  la formation de Matt Mathews avec ses 3 musiciens qui l’accompagnent: Michael, Lucas et Alex qui dégageaient une énergie de fous sur scène.

Une chanson en particulier

J’ai rapidement été séduite par les mélodies qui roulent composées par Matt, également auteur et guitariste, qu’on se met à chanter avec lui sans s’en rendre compte. Très vite, un coup de coeur pour une chanson en particulier: The Ceremony. C’est au Festivalocal de Vevey que je l’ai dit à Matt alors qu’ils venaient d’y jouer. Il était surpris, car il avait déjà décidé secrètement que cette chanson serait le deuxième single de son album, Promised Land; mon enthousiasme pour la chanson et quelques photos au look vintage lui ont inspiré une idée folle: me faire jouer dans son prochain clip qui serait réalisé par Lola Bastard.

Le tournage du clip de The Ceremony

Lola et Michael sont arrivés un 11 septembre dans mon appartement des hauts de Lausanne. Je devais y jouer une femme qui se prépare, se fait belle, tout en rêvant sa rencontre avec un homme, Matt. Quelques essais de robes et de chaussures plus tard, l’appart a été obscurci grâce à des dizaines de mètres de papier aluminium collés aux vitres préalablement mouillées (super truc à tester!).

Tournage du clip "The Ceremony" Les images de Matt projetées au beamer à travers les feuilles de ma plante géante sur mes rideaux violets et mon canapé bleu ont tout de suite créé des ambiances entre le tropical et le mystérieux. Tournage du clip "The Ceremony"

Et une révélation concernant le plan du bain: il ne s’agit pas de mousse odorante mais bien de shampooing à la bière de chez Denner, car il a gagné haut la main en matière d’efficacité de bullition.

Bref, regardez, découvrez, écoutez The Ceremony, deuxième single de l’album Promised Land.

Le clip est une réalisation de Lola Bastard @ Video Production

L’album peut s’acheter sur iTunes

Mission objectif de carrière clarifié!

Clarifier mon objectif de carrière, par des ateliers ciblés

Apprendre sur le terrain…

Ce soir, j’ai terminé la série des 5 ateliers donnés par Stephanie Booth et Elisabeth Stoudmann intitulés Développer sa carrière d’artiste en 2016 et survivre. Je les ai suivis dans un but légèrement différent des autres participants: en effet, presque seule musicienne amateure parmi les inscrits, sans aucun projet musical actif mais quelques morceaux qui sont disponibles sur mon Soundcloud, j’étais là pour apprendre à conseiller les artistes et musiciens indépendants sur leur présence en ligne, identifier leurs besoins, et notamment, quel genre de contenu créer avec eux pour les aider dans cette nouvelle économie numérique.

Définir l’objectif et le clarifier

L’atelier 3 avec Jean-Christophe Aubry, coach et préparateur mental a été un révélateur dans l’art de prioriser les activités afin d’atteindre un objectif clarifié au préalable. Et s’apercevoir qu’on a quand-même près de 15 ans de pratique dans le blog et les réseaux sociaux, malgré une tendance à sous-estimer ces activités en ligne parce que jamais exercées de manière professionnelle, ça fait du bien à l’ego.

Entrer dans le concret

Et ce soir, concrètement, il fallait mettre la main à la pâte et réaliser un projet dans le cadre de notre objectif de carrière. Le mien: faire en sorte de promouvoir qui je suis et ce que je fais, et non pas ce que font les autres. Donc, en gros, on a créé une page About.me à mon nom, on a acheté le nom de domaine « canape-bleu.ch« , et j’ai toute une liste de tâches à effectuer en tête: mettre à jour tous les profils sur toutes les plates-formes, écrire des articles pertinents régulièrement et en clair: afficher mon objectif publiquement, c’est le rendre concret!

Ateliers « Développer sa carrière d’artiste en 2016 et survivre »

image du flyer Développer sa carrière d'artiste en 2016 et survivre
Développer sa carrière d’artiste en 2016 et survivre

Stephanie Booth, amie de longue date, et Elisabeth Stoudmann que j’ai eu le plaisir de rencontrer grâce à elle, ont mis sur pied une série de 5 ateliers destinés aux artistes, et spécialement les musiciens de Suisse romande. Abordée naturellement par Stephanie que je connaissais déjà, elle a suscité mon intérêt pour ses ateliers en gestation sur deux tableaux: d’une part, la musicienne frustrée en moi a reçu une espèce d’impulsion à ce qui n’était, pour le moment, qu’une velléité. Tout à coup mes heures de guitare et de chant avec mon compagnon guitariste me sont apparus comme pouvant donner quelque chose de concret. La dernière fois que j’ai foulé une scène en tant que chanteuse et guitariste remonte à une bonne quinzaine d’années. C’était l’occasion d’apprendre le comment, quel objectif se fixer, et avec quels outils.

Le second angle qui m’a parlé dans son projet, c’était évidemment mon intérêt pour le web et les médias sociaux en général, et le savoir-faire que ces deux professionnelles peuvent transmettre notamment pour ce qui est un peu mon « dream job » qui serait d’aider des musiciens et artistes à être présents et actifs sur ces nouvelles plates-formes si cruciales aujourd’hui.  En cours de formation au SAWI en stratégie digitale, ces 5 ateliers étaient pour moi une approche plus ciblée vers mon objectif professionnel à moyen terme. Je suis donc allée suivre la séance d’information qui a eu lieu le 13 septembre à la Datcha, à Lausanne, que j’ai filmée afin d’aider à en faire la promotion.

Elisabeth Stoudmann, journaliste et surtout spécialiste musicale en Suisse romande s’occupera logiquement de la partie « métier », avec la connaissance de terrain de cette professionnelle qui a eu l’occasion de coacher beaucoup d’artistes suisses durant sa carrière (Swissvibes, Vibrations, notamment). Elle a notamment écrit Le livre des 30 ans de Couleur3, c’est une chose que je ne peux taire, puisque Couleur3, c’est ma radio du coeur, en premier lieu parce qu’elle est née en 1982, tout comme moi.

Stephanie Booth, elle, est une consultante numérique, une spécialiste de la présence en ligne et des réseaux sociaux, une des premières (ou LA première?) blogueuse suisse très active sur tous les réseaux sociaux et surtout toujours avide de partager ses découvertes. Son blog Climb To The Stars reste depuis longtemps pour moi une source de lectures intéressantes sur des sujets très divers: high tech, société, réflexions philosophiques, problèmes de la vie courante, la vie d’indépendante et plein d’autres choses. Son rôle sera de donner les pistes et les outils pour appliquer les conseils métier d’Elisabeth.

Une petite interview des 2 instigatrices me semblait nécessaire, à découvrir dans la vidéo ci-dessous.

Elles se sont même prêtées au jeu du « Elevator Pitch », voir ci-dessous