Transcript: La Charge du Rhino #11

Le choix de la semaine se porte sur la chronique de Duja intitulée « La Charge du Rhino », épisode 11.

Elle fait partie d’une émission axée sur le genre de musique dit « métal » au sens large, intitulée « Rhinoféroce » , qui passe dans un créneau horaire plutôt peu favorable à l’audience, soit le dimanche de 22h à 23h. L’équipe médias sociaux a vu l’intérêt, pour donner de la visibilité à l’émission, d’en filmer une partie, de faire un joli montage pro et de balancer la vidéo le lendemain après-midi sur la page Facebook de l’émission.

Texte transcrit ci-dessous en entier écrit par Patrick Dujany dit Duja pour la RTS, novembre 2016

Nous parvenons, chers amis, à une période qui va fortement nous inciter à acheter des trucs inutiles à des gens qu’on apprécie plus ou moins, et accessoirement, à aimer son prochain. Oui, c’est l’UDC, le parti l’amour, pour ne pas la nommer, qui nous enjoint, à l’approche de noël, à aimer son prochain, tout en arrêtant d’écouter du black métal sataniste.

Il est vrai que lorsque l’on cesse l’écoute intempestive de ce genre de musique, c’est indubitablement faire preuve d’empathie envers son prochain, de voisin, surtout si l’on écoute du Marduk à plein tubes vers les 3h du mat en égorgeant des jeunes vierges dans sa baignoire. Cependant, on oublie souvent que le métal constitue une preuve d’amour perpétuelle envers le genre humain. En effet, les concerts de métal permettent aux couples de ne point bafouer le principe de fidélité. Je m’explique: comme en général il n’y a que très peu de nanas durant ces représentations métallifères, qu’elles sont majoritairement aussi jolies que Lemmy était séduisant, – les nanas, pas les concerts -, vous voyez ou je veux en venir.

De même, le métal permet à la société de garantir une certaine tranquillité nocturne. La plupart du temps, mesdames et messieurs, comme ils commencent très tôt à boire durant l’après-midi, les métalleux sont trop bourrés pour se battre et rentrent à la maison quand les autres cliques se mettent à sortir.

Concernant l’agressivité chez les jeunes, il est prouvé que les concerts de métal servent de défouloir, empêchant ainsi une kyrielle d’individus de brûler des bébés dans les églises, de violer des animaux en stabulation libre dans la campagne, « grouik grouik », ou simplement de tabasser une vieille pour lui piquer son fric et s’acheter de l’après-shampooing. Car, vous n’êtes pas sans le savoir, le métalleux de base aime prendre soin de ses cheveux.

Nous n’oublierons pas non plus que les métalleux apportent une aide non négligeable aux divers cabinets médicaux, qu’il s’agisse d’oto-rhino-proctologues, de spécialistes de la cirrhose, ou d’autres cancers dus à une hygiène de vie particulièrement rock n’roll.

Enfin, dernière raison et pas la moindre de maintenir le métal subventionné: tous les jeunes qui vont aux concerts de black métal satanique deviendront forcément possédés et n’écouteront jamais plus de rap à coin dans la rue ou dans les transports publics… et rien que pour ça, le métal se veut d’utilité publique. Satan, je t’aime!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s